Accueil du site > Côté Club > Édito du printemps

Édito du printemps

mardi 15 mai 2007, par Jean-Pierre Nguyễn Bá



Coucou me revoilà de retour du Vietnam après
un petit mois d’escapade sur les chemins de
mon pays natal qui a beaucoup changé dans
tous les domaines.

Si vous voulez bien me donner la main, je vous
emmènerai en cette mi-mars sous la pluie monotone
et persistante du Nord dans une capitale
humide et un peu froide. Il y règne cependant
une chaleur humaine reconnaissable aux sourires
et à la joie de ses habitants toujours aussi
heureux de vivre.
En remontant vers la
frontière chinoise, à
Sapa et à Bắc Hà, un
brin de soleil nous
accueille et nous
permet de réussir
quelques photos de
ces incontournables
marchés ethniques
aux couleurs flamboyantes.

La Baie de Hạ Long
dans la brume ou le
village de Mai Châu
en plein soleil se méritent après un périple à
travers une campagne reposante au dégradé de
verts …

Une heure d’avion
vous plonge dans la
ville traditionnelle
des rois : Huế nous
ouvre ses trésors et
son cortège de mausolées,
de pagodes
sous un soleil déjà
brûlant qui éclaire
la Rivière des Parfums.
Le Col des
nuages est presque
vide et la plage de
Lăng Cô s’étale langoureusement sous nos regards.
Depuis la création du tunnel, seuls les
minibus de touristes prennent les virages du col
alors que les autres véhicules gagnent du temps
en coupant par en dessous.

Voilà déjà la plage de sable blanc de Nha Trang
et ses eaux claires que borde une série de nouveaux
hôtels « new look ». Nous fuyons ce
modernisme qui fait pourtant la fierté de ses habitants,
pour une croisière dans les îles et une
dégustation de fruits de mer précédée d’une
baignade en pleine
Mer Orientale (nouveau
nom donné à la
Mer de Chine).
Pour retrouver un
peu de fraîcheur, le
minibus fait un crochet
par Đà Lạt, la
résidence d’été bien
appréciée des Français
en quête de climat
et de végétation
semblables à ceux de
la Haute-Savoie…
Mũi Né et sa belle
cocoteraie nous installent dans un confort quatre
étoiles tandis que, tout près, se dressent les
dunes de sable rouge surplombant la mer. Le village
de pêcheurs reste immuable avec ses fabriques
de nước mắm et de
bateaux paniers ainsi
que ses bateaux bleu
roi brillant sous le soleil
couchant.

Mais la mégapole du
Sud nous attend, Saigon
« la belle » étale ses
richesses aux quatre
coins du centre ville
bardé de nouveaux hôtels
luxueux.


Association Culturelle et Humanitaire Franco-Vietnamienne

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Plan du site | Cours de langues | Nos interventions | Crédits | Mentions légales |
Service consulaire de l'Ambassade du Vietnam